HYRGAL – Serpentine CD digipack reissue

We believe a lot in the potential of HYRGAL and hope you will be as enthusiastic as we are.

Hyrgal pops out from Clement Flandrois’ desire, also known for its former work with Svart Crown, a decade ago. Even if the line up went through some ups and downs, it now proudly bears its slough with this first album as an ornament : Serpentine. Its black metal free from artifices directly goes under the patronage of primal forces, shaking the fragile human structure. It inherit a duality between the rampancy of natural disasters and the peaceful simplicity of melodic parts. We go through this album as if we were in the vast alpine landscape that inspired the album : searching for an original power stirring up at the same time a genuine fear and a irrepressible fascination.

LINE-UP: Flandrois Clément (Guitars, Vocals) | Zuccaro Emmanuel (Drums, Percussion, Vocals) | Aberne Quantin (Bass)
Hand Drawing artworks: Le chien noir
Pics: Fabrice Flandrois (29/11/1956 – 10/08/2012)

Words from the label manager, Gérald Milani:

“Would you believe it if I told you we almost missed out on this fantastic band …For the anecdote, JB from Svart Crown sent me, during summer 2017, some tracks from Serpentine as a preview because he thought this album will perfectly fit with LADLO. Back then, I was in a personal torment, and I did not put much intention on this proposition, moreover our 2018 planning was already full. Yet, back from the 2017 Tyrant Fest, Tony from RLHT talked to me, in the most flattering way, about this album, released shortly before on Naturmacht Productions on CD. Clément (mastermind of Hyrgal, and ex-Svart Crown) shared those track with him when RLHT played at Marseille, in Fall 2017. This made my mouth water that much that I had to listen to the album as soon as possible : the next morning I contacted the band and asked the team what they thought about it. It was a general crush, it did not took much time to find some place for them in our planning, even if we could only produced the vinyl. You know that we prefer producing all format, but we really wanted to work on this album, and we hope that this is a first step to a long collaboration.

Words will never replace music, and the best thing for you to make up your mind is to listen to this awesome Serpentine. You will surely be touched, as I have been, by this energy, this primitive strength, almost instinctive, that hit you straight in the face like a tsunami. It is striking while offering in the same time smart compositions leading you through different atmospheres. I love everything on this album, from the French exacerbate singing to the subtle and perfectly placed lyrics, from the amazing riffs to the heavy and dissonant atmosphere, from the ever-present drums to its place in the sound spectrum.

A first try, yet very mature, that already makes this album a special one that we are extremely proud to share with you. “

MAIEUTISTE’s first album: vinyl edition

Maïeutiste’s first album received wholehearted praise and tremendous support from critics and public alike. This album is now available on double LP gatefold version (gold or black) with new artwork and remastered tracks

Tracklisting:

01 – Introductions… : 3’55
02 – …in the Mirror… : 6’30
03 – Reflect/Disappear : 5’23
04 – Purgatoire : 5’33
05 – The Fall : 5’08
06 – Absolution : 7’59
07 – The Eye of Maieutic Art : 9’07
08 – Lifeless Visions : 9’17
09 – Death to Free Thinkers : 8’22
10 – Annonciation : 4’04
11 – Death to Socrates : 11’01

MOONREICH : third extract from “Fugue”

Release date : June 15th 2018

Recorded and mixed at Studio Henosis

Mastering by Hertz Studio

Artwork by Drumshit

PENSEES NOCTURNES: first vinyle edition

For a side note, without Pensées Nocturnes there will be no label, for it is with the band’s first two albums (release in 2009 and 2010) that the label grown. Then, it is with a very particular affection that we evoke this band.

“Vacuum”, the first album, laid the label’s foundation by enrolling it in the Black Metal movement but rather as an influence, as you know we love bands that go beyond the simple style. Even if it still can be improved, it gave the label a strong identity.

« Grotesque » is in our opinion a masterpiece, one of LADLO’s best release. Not many bands has gone that deep in the Experimental Black Metal : intense, accomplished and unique. There is nothing to dislike in the album!

As a reminder, PENSEES NOCTURNES will be performing at the LADLO Fest next October, in Nantes, FRANCE.

MOONREICH: new track premiere

 

Recorded and mixed at Studio Henosis

Mastering by Hertz Studio

Artwork by Drumshit

MOONREICH ,2018:a decade of fighting, already… It all started in Île-de-France, long before their struggle led them on the road, over and over. They strode across many dreadful places, gave rise to many others by presenting different faces. They let behind them the Pillars of Detest three years ago. It’s now time for the Fugue, but definitely not the run away. Their mouths are still throwing up their curses with that same intact conviction. Their strings and drums grip, devastate, fascinate, obeying to no law but theirs : the Loi Martiale. May the pretended political animals be overthrown by the cold darkness of Moonreich’s new creations.

Fugue will be out on June 15th 2018

MOONREICH discography :

2008: Zoon Politikon (EP)

2011: Loi Martiale (album)

2012: Curse Them (EP)

2013: Terribilis Est Locus Iste (Album)

2015 Pillars of Detest (Album)

2018: Fugue (Album)

MOONREICH unveils a new song

Release date : June 15th 2018

Recorded and mixed at Studio Henosis

Mastering by Hertz Studio

Artwork by Drumshit

MORTIS MUTILATI interview Versus Magazine

Interview in Portuguese with Mortis Mutilati inside the digital magazine Versus Magazine (https://www.facebook.com/versusmagazinepage)

Thanks to Cristina Sá for the translation. The french version is available for consultation below.

Download this issue : http://bit.ly/Versus47

Salut, Macabre. J’ai adoré cet album.
Pour commencer, est-ce que tu peux nous parler un peu du parcours de ton groupe depuis le début en 2011 ?

Salut, j’ai commencé Mortis Mutilati comme beaucoup de groupes en sortant une petite demo que j’ai distribué en petite quantité autour de moi avant d’enregistrer l’EP « Sombre Neurasthénie » qui était sorti sous forme de cassette. J’ai ensuite composé et enregistré « Nameless Here For Evermore », le premier album, sorti en 2013, si je me rappelle bien, et c’est à partir de là qu’on a commencé à faire des concerts, en France seulement à l’époque. Puis j’ai fait « Mélopée Funèbre » en 2015 et c’est ce qui nous a permis de nous exporter dans pas mal de pays européens. Nous sommes désormais en 2018, nous venons de sortir « The Stench Of Death » et nous avons beaucoup de choses prévues pour le reste de l’année.

Si j’ai bien compris, il ne s’agit plus d’une one man band. Quelle est ta place dans le groupe ? Quelle place donnes-tu à tes copains ?
En effet, c’est la première fois qu’un autre musicien que moi enregistre sur un album de Mortis Mutilati. Je tiens absolument à ce que tous les riffs viennent de moi puis avec Rokdhan, nous avons trouvé des arrangements rythmiques et mélodiques. Asphodel s’est également occupé des chœurs sur cet album.

Le titre de ton album peut être mal odorant, mais la musique faite pour lui est d’une beauté extrême. Comment tu articules les deux parts de cet apparent paradoxe ?
Nous aimons la mort et je suis bien placé pour savoir qu’elle a une odeur particulièrement désagréable. Mais nous aimons néanmoins la belle musique et nous avons donc décidé de sublimer la mort à travers la beauté de la musique.

Comment décris-tu la sonorité de cet album ?

Je trouve que c’est un album assez dissonant dans l’ensemble et sans doute le plus violent de tout Mortis Mutilati, les voix ont été mises en valeur plus qu’auparavant, ce qui n’a pas été fait dans « Mélopée Funèbre » par exemple. C’est également l’album qui a mis le plus de temps à être composé, environ 2 ans, ce qui fait preuve de la maturité de cet album selon moi.

Est-elle très différente de celle des trois qui l’ont précédé ?

Oh oui… Déjà, nos trois premiers EP/albums ont été enregistrés avec du mauvais matériel dans une chambre, sans soucis du détail. Pour « The Stench Of Death », c’est la première fois que nous sommes allés dans un vrai studio et le résultat reste sans équivoque, la production est bien meilleure, nous avons pris 10 jours pour enregistrer, en ne sortant que pour manger. C’était fastidieux, mais le résultat est là.

Que peux-tu nous dire sur les mots qui accompagnent ces chansons ?

Beaucoup de textes sur l’album ont été inspirés du tableau « Le Triomphe de la Mort », peint par Brueghel en 1562. D’autres, comme « Homicidal Conscience » sont des citations de tueurs en série car j’ai toujours eu une fascination pour les gens qui ôtent la vie. « Portrait Ovale » est inspiré de la nouvelle éponyme d’Edgar Poe où le protagoniste aspire la vie de son modèle dans sa peinture.

La mort n’est pas du tout un thème inhabituel dans un album de Black Métal. Que nous dit «The Stench of Death» de nouveau sur ce thème ?

Je n’ai pas la prétention d’apporter quelque chose de nouveau sur le sujet. « The Stench Of Death » est simplement le reflet de ma fascination pour la mort, le meurtre, les cimetières et les restes mortels humains.

Est-ce que – de ce point de vue-là – tu te vois comme un héritier de la littérature française ? [Je pense à des poètes comme François Villon, devenu célèbre notamment à cause de sa «Ballade des Pendus».]

Je me suis surtout inspiré de la littérature française sur « Mélopée Funèbre » sur lequel j’ai beaucoup utilisé de poèmes de Rimbaud. J’ai utilisé le « Sonnet Ivre » de Jean Richepin pour le morceau « Regards D’outre Tombes » ainsi qu’un poème traditionnel auvergnat pour « Crevant-Laveine » mais en toute modestie, je ne peux pas me considérer comme un héritier de la littérature française.

Une curiosité : comment quelqu’un aussi jeune que toi peut être tellement attiré par la mort ?

Je travaille en tant que fossoyeur dans un cimetière, je suis donc confronté tous les jours à la mort. Je vois des cadavres à longueur de journée et je sens également leur odeur, d’où aussi l’appellation « The Stench Of Death ».

Qui a créé l’image qui orne la couverture de l’album et sert de base à l’interprétation du même ?

C’est Asphodel qui s’est occupé de tout l’artwork et elle a fait un travail remarquable dessus. C’est une photo que j’ai récupéré sur une sépulture à l’abandon. Après en avoir exhumé les corps, j’ai décidé de l’utiliser pour l’artwork.

Comment avez-vous travaillé ensemble ? 

J’avais à l’époque adoré ses illustrations qui ont été utilisées pour « Mélopée Funèbre », j’ai beaucoup aimé son travail alors ça a été tout naturel de collaborer à nouveau pour cet album !

Est-ce que Mortis Mutilati a déjà fait beaucoup de concerts ?

Oui, nous avons beaucoup joué en France, nous sommes partis en tournée en Angleterre et en Russie et nous avons également joué en Lettonie, en Suisse, en Allemagne, en Italie…

Qu’est-ce que vous avez prévu pour 2018 ?

Nous allons pour la première fois jouer à l’autre bout de la Terre puisque nous partons en tournée au Mexique en Mars. On va ensuite jouer en France et en Allemagne en Avril, en Belgique en Mai puis en Roumanie en Octobre. Nous aurons d’autres concerts à annoncer au cours de l’année…

Par Cristina Sá

New MORTIS MUTILATI’s reviews !

Reviews for Mortis Mutilati‘s last album, The Stench of Death, are coming from all over the world! Below you’ll find 8 reviews written in French, Polish, Danish, German, English and Spanish!

HARD FORCE : http://www.hardforce.fr/…/mortis-mutilati-the-stench-of-dea…
Pavillon Webzine (8.5/10) : http://www.pavillon666.fr/…/chroniques-albums-cd-detail.php…
 Kvlt (9/10) : http://kvlt.pl/rec…/mortis-mutilati-the-stench-of-death-2018
 Metal Revolution (90/100) : http://www.metal-revolution.com/…/mortis-mutilati-the-stenc…
 Hellfire-Magazin : https://www.hellfire-magazin.de/mortis-mutilati-the-stench-…
 Third Eye Cinema : https://thirdeyecinema.wordpress.com/…/holy-hoarfrost-its-h…
 The Metal Mag (96/100) : http://www.themetalmag.com/mortis-mutilati-stench-death-cd-…
 Noizz Webzine (8.5/10) : https://noizzwebzine.blogspot.fr/…/mortis-mutilati-stench-o…

 

Mortis Mutilati – The Stench of Death (Full Album)

On poursuit avec un autre groupe de black metal dont j’assure la promotion. L’album de Mortis Mutilati est en écoute intégrale sur Atmospheric Black Metal.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le groupe une interview en français pour Heiðnir Webzine est disponible ici : https://heidnir-webzine.com/2018/01/08/interview-mortis-mutilati/

THE NEGATION : Memento Mori full album streaming

THE NEGATION will come back this year with new compositions. But in the meantime discover their latest album on Atmospheric Black Metal Albums.

THE NEGATION reviendra cette année avec des nouvelles compositions. Mais en attendant découvrez leur dernier album sur Atmospheric Black Metal Albums.