ICE AGE est de retour après 20 ans !

Formé à l’origine à Long Island, New York, ICE AGE commence en tant que formation instrumentale sous le nom de Monolith en 1991 lorsque des amis de l’université Josh Pincus (chant, claviers) et Jimmy Pappas (guitares) flashent sur une passion commune pour le rock classique et progressif avec un penchant pour les courants musicaux plus lourds. Avec l’ajout du batteur/percussionniste Hal Aponte et du bassiste Arron DiCesare, le groupe passe rapidement à l’écriture de chansons à orientation vocale, lorsque Pincus prend le micro.

Au moment où le label incontournable de Prog Magna Carta/Sony s’empare du groupe, ICE AGE a déjà pleinement développé sa musique unique, ce qui conduit à la sortie de The Great Divide en 1999. Ce premier album ambitieux résiste à l’épreuve du temps, acclamé et recherché par les fans de rock progressif et de metal progressif.

Au fur et à mesure que le groupe affine ses talents en live, il plonge avec la même ferveur dans la création de son deuxième album, Liberation en 2001, repoussant encore plus les limites avec des mélodies au summun et des crunchs métalliques. Arron décide de passer à autre chose et le bassiste Doug Odell rejoint le groupe juste à temps pour promouvoir le nouvel album. Des tournées et des festivals européens s’ensuivent avant que le quatuor ne fasse une pause prolongée.

Avance rapide, jusqu’à la fin des années 2010, Pappas, Pincus, Aponte et Odell, qui ont continué à rester en contact étroit, se retrouvent obligés de créer de nouveaux morceaux sans autre objectif que de se faire plaisir. Comme il est rapidement devenu évident que la magie opère toujours, le groupe se réunit, durant plusieurs années, pour des sessions intensives d’écriture et d’enregistrement. Aujourd’hui, le label de musique progressive Sensory Records est en charge du retour triomphal du groupe et d’une nouvelle ère pour ICE AGE.

L’écriture, les performances et la production de leur troisième album, Waves Of Loss And Power, se vantent d’une unité qui ne peut être ignorée. Le patron du label Sensory Records, Ken Golden, est ravi de travailler avec un groupe qu’il admire depuis qu’il les a vus en concert au Powermad Music Festival en 1997.

Les titres composant Waves Of Loss And Power soutiennent avec confiance les diverses influences des membres de ICE AGE pour le bien collectif. Le groupe évoque les esprits de Kansas et de Genesis (“Riverflow”), des nuances éphémères de Queensrÿche, Rush et Fates Warning (“The Needle’s Eye”, “Together Now”), et contracte son muscle « hit song » avec les boucles contagieuses de “All My Years” et “Float Away”. Dans la pure tradition du Prog, avec des clins d’œil narratifs aux thèmes musicaux de “Perpetual Child” (de The Great Divide) et “To Say Goodbye” (dernier titre sur Liberation), ICE AGE poursuit les sagas épiques commencées sur leurs deux premiers albums. À tous égards, Waves Of Loss And Power est un chef-d’œuvre majeur de chansons accrocheuses, réfléchies et progressives.

Au niveau des paroles, Pincus aborde autant les conflits existentiels que les commentaires sociaux. Son recueil de sons de clavier, de textures et de pistes fluides sont toujours les éléments parfaits pour faire de chaque instant la quintessence de ICE AGE. En tant que chanteur, Pincus sonne plus puissant et émouvant que jamais, sans doute encore mieux que ce que les fans des deux premiers albums s’en souviendront. Avec son travail de guitare complexe et original, Pappas offre des riffs détaillés et musclés de Metal, et ses solos sont des « chansons » en soi, pleines de phrasés mélodiques et juste ce qu’il faut de shred inspiré. La capacité d’Aponte à combiner des morceaux de tueur, de la musicalité et du groove est plus vitale, fougueuse et unique que jamais.

D’après l’exceptionnel bassiste Doug Odell, “Être dans une pièce avec ces gars qui écrivent de nouvelles chansons est tout simplement impressionnant. Ils font une chose avec brio par-dessus tout – sonnant complètement et authentiquement comme personne d’autre qu’eux-mêmes.”

L’ingénierie de Waves Of Loss And Power a été principalement gérée par le magicien sonore interne du groupe Jimmy Pappas, avec un mixage et un mastering exquis par le gourou auditif Rich Mouser (Spock’s Beard, Transatlantic, Dream Theater). Le concept de la pochette et la conception du livret ont été animés par Bjorn GooBes de Killustrations, avec un nouveau logo du groupe par Thomas Ewerhard.

Avec ce nouvel opus, ICE AGE marque le retour le plus attendu du genre. Pincus déclare : “Avec l’âge et l’expérience viennent une sagesse et une maturité supplémentaires (espérons-le)… Nous avons toujours voulu écrire des chansons mémorables et présenter des idées stimulantes dans le genre rock progressif ; avec Waves Of Loss And Power, nous avons vraiment atteint cet objectif. Nous en sommes extrêmement fiers.”

Waves Of Loss And Power sera disponible sur CD ainsi que sur toutes les principales plateformes de streaming et de musique numérique le 10 mars 2023.

Découvre “Stars”, premier clip extrait de Tuolla de CÉCILE DELPOÏO

Après un an et demi de gestation sort enfin “Stars” le premier clip extrait de l’album “Tuolla” de CÉCILE DELPOÏO, à venir le 26 octobre. Je te laisse le découvrir, le partager si tu aimes, chroniquer l’album et poser des questions à sa génitrice si ça te chante ou t’enchante…

Mais surtout je laisse la parole à celle qui en est l’investigatrice, la réalisatrice, car c’est encore elle qui en parle le mieux :

“Cela me fait un peu bizarre de voir ce bébé sortir enfin après tout le temps passé dessus. En effet, ce clip a été réalisé sur un an et demi car j’ai collecté durant toutes les saisons des images dans toute la France et même jusqu’en Espagne pour retranscrire mon amour des paysages et de la nature vierge de toute trace humaine…
🌅 Des réveils à 4h du matin pour filmer le soleil se lever au-dessus des incroyables inondations de Seine-et-Marne en plein hiver,
🌌 des nuits à filmer la voie lactée dansant autour de notre planète,
🏝 et puis quand même des couchers de soleil sur les plages en été, parce que je ne vais pas souffrir en permanence ^^ 🤩 J’espère pouvoir vous faire rêver à travers ces images de notre très belle Terre.
💃🏼 Vous verrez aussi une merveilleuse prestation de Laure Ali-Khodja Official la chanteuse d’Elfika qui officie cette fois en tant que danseuse et sans qui ce clip aurait eu quand même beaucoup moins de magie 💫
Bref, il y a deux ans on commençait le tournage, et aujourd’hui je peux enfin vous présenter tout ça, et j’espère que ça vous plaira ! “

Pour toute précommande de l’album physique tu recevras en cadeau l’Art Print :

https://ceciledelpoio.bandcamp.com/releases

Hrafngrímr publie une vidéo pour “Hólmganga”

Dans un peu plus de 15 jours sortira le premier EP de Hrafngrímr

Pour vous faire patienter, le groupe vient de dévoiler une lyrics video de son titre éponyme “Hólmganga” dans laquelle il a traduit en anglais le vieux norrois de Hávamál (poème didactique de l’Edda poétique) pour rendre les paroles plus compréhensibles !

Par ailleurs, je t’invite à découvrir les premières dates prévues pour soutenir cette sortie :

  • Le 24 septembre à VAL ES DUNES
  • Le 18 février au Cernunnos Festival à NOISIEL

HRAFNGRIMR tease sa sortie imminente !

Il y a des promo qui ont une saveur particulière… Celle-ci en fait partie !

En effet, il y a quelques années on m’avait donné la mission de promouvoir le EP puis le premier album de Skáld, jusqu’alors inconnu. De l’eau a coulé mais aujourd’hui je renoue avec HRAFNGRÍMR (Neo Nordic Folk) et ses musiciens que je connais depuis des années. Car comme aime à le dire son frontman “autant travailler en famille !”

Car HRAFNGRÍMR c’est avant tout un projet d’amitié. Fin 2019, après son départ du groupe Skáld, Mattjö Haussy fonde HRAFNGRÍMR avec son camarade Vitaliy Pylypenko avec qui il a joué dans Madonagun (dont j’avais été manageuse !) et le guitariste du groupe Arkan, Mostefa Elkamal, qu’il connait depuis de nombreuses années.

Pendant deux années, ils ont souhaité évoluer sur scène avant de proposer officiellement un premier EP (jusqu’alors 11 titres avaient été diffusés de façon dématérialisée) dont le teaser vient d’être dévoilé.

Le projet est basé sur une interprétation moderne et onirique de la Mythologie Nordique. À travers l’évocation et la suggestion,  HRAFNGRÍMR connecte notre monde contemporain avec les temps anciens en faisant l’usage d’instrument traditionnels et modernes.

Je t’invite également à (re)découvrir leur prestation enregistrée lors du HELLFEST 2021 ainsi que les prochaines dates à venir :

Le 24 septembre à VAL ES DUNES

Le 1er octobre à NILVANGE

Le 18 février au Cernunnos Festival à NOISIEL

TUOLLA un voyage au cœur d’un univers Dark Fantasy cinématographique et orchestral

Et bien ce que l’on peut dire c’est que cette rentrée se fera sous le signe de la créativité !

Après m’être vu confiée la promotion du nouvel EP de HRAFNGRÍMR (Neo Nordic Folk) dont son frontman (graphiste de métier) assure admirablement bien les artworks, c’est au tour de Cécile Delpoïo de m’accorder sa confiance pour défendre un projet qui a commencé à germer dans son esprit il y a plus de 3 ans.

Vidéaste talentueuse mais aussi musicienne aguerrit, cette femme inspirée sortira un album solo, que dis-je, une nouvelle musicale le 26 octobre prochain !

Car “Tuolla – A Tale By Cécile Delpoïo” n’est pas un album comme les autres, il s’agit d’un voyage onirique au cœur d’un univers Dark Fantasy cinématographique et orchestral dont elle seule à la secret.

Prochainement je vous inviterai à plonger dans son monde imaginaire où l’onirisme et les couleurs éclatantes côtoient les désillusions et les ténèbres.

HRAFNGRIMR (Neo Nordic Folk) sortie digitale d’Hólmganga

Pour les fans de la mythologie nordique, la formation HRAFNGRÍMR vient de sortir son nouveau EP de quatre titres intitulé « Hólmganga » sur toutes les plateformes numériques (https://bfan.link/holmganga). La sortie physique est prévue pour le 30 septembre 2022. Je t’invite à prendre une respiration et à découvrir ce voyage Néo Nordique inspiré du passé…

🎶 Pré-commandes : https://hrafngrimr.bandcamp.com/album/h-lmganga-ep-2

🎶 Release party le 1er octobre à LE GUEULARD PLUS :

https://www.facebook.com/events/416984730294896

“Hólmganga”  is out NOW on every digital platforms (https://bfan.link/holmganga) and the physical release will be on September, 30th 2022.

🎶 Pre-orders: https://hrafngrimr.bandcamp.com/album/h-lmganga-ep-2

🎶 Release party at LE GUEULARD PLUS on October, 1rst 2022:

https://www.facebook.com/events/416984730294896

I invite you to take a breath and discover this Neo Nordic journey inspired by the past…

MOONWORSHIPPER sort aujourd’hui !

Le second chapitre avant-gardiste de MOONWORSHIPPER est enfin consultable sur Hypnotic Dirge Records !

S’en battant les couilles de tout, à part de rester vrai à ce qu’il est, MOONWORSHIPPER est un projet underground mélangeant de la pop dépressive et du suicidal black metal dans de longues et hypnotisantes pièces musicales.

Formé durant l’été 2018, le groupe est sur le point de sortir une trilogie d’albums autobiographiques, narrant ce qui se passe actuellement dans la vie du chanteur. Une lettre d’amour écrite en 3 chapitres, envers et contre tous, peignant le désespoir dans sa forme la plus pure.

Loin de tout cliché, MOONWORSHIPPER est dur, sans compromis et honnête jusqu’aux os. A la fois beau et horrible, dans les méandres du désespoir total, là où la faible lumière de l’espoir est sauvagement violée par la réalité.

Tout comme son premier album, “13 Full Moon Nights of Doubt” sortira exclusivement au format numérique.⁣

Une fois la trilogie terminée, elle sera publiée dans son intégralité au format physique.⁣

Un putain de désespoir, pour les fans de SHINING SILENCER ou de LANA DEL REY.

The second avant-garde chapter of MOONWORSHIPPER is finally available on Hypnotic Dirge Records!

No fucks given about anything, except being true to what it stands for, MOONWORSHIPPER is a dark underground project combining depressive pop and suicidal black metal into long hypnotizing pieces of music.⁣

Formed during the summer of 2018, the band is on its way to release a trilogy of autobiographical albums, based on events in the frontman’s life. A love letter written in 3 chapters, against all odds, depicting despair in its purest form. Its second chapter “13 Full Moon Nights of Doubt” is due to be released on December 13, and delivers an experience that is at once haunting, menacing, genuine, and vulnerable.⁣

Much like its debut, “13 Full Moon Nights of Doubt” will be released exclusively in digital format.⁣

After the trilogy is completed, it will be published in its entirety in physical format.⁣

Utter fucking desperation, for fans of SHINING SILENCER or LANA DEL REY. 

https://www.facebook.com/MOONWORSHIPPERXIII

https://moonworshipperxiii.bandcamp.com

https://www.instagram.com/moonworshipper_xiii/

https://www.hypnoticdirgerecords.com/moonworshipper.php

Moonworshipper : second chapitre le 13 décembre !

Maintes fois repoussé, le second chapitre avant-gardiste de MOONWORSHIPPER pourra enfin être consulté le 13 Décembre prochain sur sur Hypnotic Dirge Records !

Les sorties avant-gardistes et cinématiques sont encore un phénomène assez rare, en particulier celles qui sont capables de conserver un récit et une cohésion forts malgré la confluence de divers sons et influences.

MOONWORSHIPPER est l’un de ces actes, mélangeant Lo-fi Black Metal avec du Trip-hop, bande-son, du Doom, du Post-rock ou encore du Jazz.

Le premier EP de MOONWORSHIPPER, intitulé “13 Fullmoon Nights of Loneliness” est le début d’une trilogie conceptuelle planifiée qui sera résolue au cours des prochains mois.

Le mélange fluide des genres glissent durant toute la durée de cet EP, avec des voix en perpétuel changement entre des cris de désespoir angoissés et des voix féminines obsédantes expressives alors que la diversité musicale est pleinement mise en valeur tout du long, permettant à l’histoire de prendre forme et de présenter une convergence de sons vifs et authentiques.

Les fans et les auditeurs de Netra, Ulver, White Ward et Manes trouveront probablement beaucoup de valeur à “13 Fullmoon Nights of Loneliness” et attendront avec impatience le prochain chapitre de ce récit intitulé “13 Fullmoon Nights of Doubt” qui sortira le 13 Décembre prochain.

https://www.facebook.com/MOONWORSHIPPERXIII

https://moonworshipperxiii.bandcamp.com

Many times postponed, the second avant-garde chapter of MOONWORSHIPPER will finally be available on December 13!

Truly avantgarde and genre-bending releases are still a somewhat rare phenomenon, especially those few who are able to retain a strong narrative and cohesion despite the confluence of various sounds and influences.

MOONWORSHIPPER is one such act, blending together lo-fi black metal, with trip-hop, soundtrack music, doom, post-rock, and jazz. The debut EP of MOONWORSHIPPER, entitled “13 Fullmoon Nights of Loneliness” is the start of a planned conceptual trilogy which will be resolved over the coming months.

The seamless blend of genres wash over the running time of this EP, with vocals shifting between anguished screams of despair and hauntingly soulful female vocals as the musical diversity is on full display throughout allowing the story to take shape and presenting a vivid and genuine convergence of sounds.

Fans and listeners of Netra, Ulver, White Ward and Manes will likely find a lot of value in “13 Fullmoon Nights of Loneliness” and look forward to the next chapter of this tale titled “13 Fullmoon Nights of Doubt” which will be released December 13th.

https://www.facebook.com/MOONWORSHIPPERXIII

https://moonworshipperxiii.bandcamp.com

OLYMPUS sort une lyrics vidéo !

OLYMPUS est un groupe de Black/Death Metal Français formé en 2019 à Nantes. Le concept d’OLYMPUS est de vous faire réviser votre mythologie Grec à coup de blast, de growl et de grosses cordes, allié à des mélodies et des compositions vous transportant dans le monde impitoyable et sanguinaires des dieux, des titans, des monstres et des héros mythologiques.

Après avoir publié le premier titre “Zeus” mi-juillet, OLYMPUS poursuit son périple avec la lyrics vidéo “Poseidon” et annonce le lancement des précommandes de l’album et du merchandising sur leur bandcamp : 

https://olympusgods.bandcamp.com

OLYMPUS is a French Black / Death Metal band formed in 2019 in Nantes. The concept of OLYMPUS is to have you revise your Greek mythology with blast, growl and big strings, allied to melodies and compositions transporting you to the ruthless and bloodthirsty world of gods, titans, monsters and mythological heroes.

After releasing the first track “Zeus” in mid-July, OLYMPUS continues its journey with the video lyrics “Poseidon” and announces the launch of pre-orders of the album and merchandising on their bandcamp:

https://olympusgods.bandcamp.com

SUBTERRANEAN MASQUERADE – Somewhere I Sadly Belong (feat. Ashmedi Melechesh)

Si tu es passé à côté du dernier extrait du quatrième album du groupe de metal progressif israélien SUBTERRANEAN MASQUERADE, il est temps pour toi de le découvrir !

“Somewhere I Sadly Belong” est l’un des morceaux les plus explosifs de “Mountain Fever” et laisse entendre la voix d’Ashmedi du groupe de black metal mésopotamien MELECHESH ainsi que la voix de la chanteuse britannique Jackie Hole. La chanson prend vie à travers une vidéo officielle réalisée et filmée par Yalon Schori et Yoni Sherman Heschel et éditée par Yalon Schori.

Le chanteur de SUBTERRANEAN MASQUERADE, Davidavi Dolev, révèle : “Ce titre nous est extrêmement cher et pourrait être l’une des chansons les plus personnelles de l’album. Il s’agit d’histoire, mais aussi d’histoires en devenir.

La chanson est dédiée à toutes les personnes en refuge et en exil. Je voudrais aussi le dédier à ma grand-mère. Nous avons utilisé la langue des signes dans le refrain de la vidéo pour symboliser la surdité de notre société envers ceux qui sont dans le besoin. Il s’agit de racines, d’identité, d’amour, de culpabilité, de traumatisme, d’immigration et de guerres. Allons-nous y arriver ?

Afin de donner vie à notre vision, nous avons été extrêmement honorés d’accueillir Ashmedi Melechesh, qui est la source originale du métal extrême au Moyen-Orient, et qui a vraiment apporté à la chanson l’esprit que nous recherchions.”

Musicalement, “Somewhere I Sadly Belong” mélange des éléments du rock progressif classique avec des mélodies du Moyen-Orient et des touches folkloriques. Le groupe navigue dans des virages instrumentaux surprenants, basculant entre l’agressivité et la fantaisie. 

Album disponible sur :

http://bit.ly/LaserCD

http://bit.ly/LasersEdgebandcamp

https://www.submasq.net/shop